Le prestigieux et traditionnel Tournoi International de Monaco se déroulait ce dimanche au Stade Louis II. Nice Judo y alignait 8 athlètes. la moitié s’est classée dans les cinq premiers des diverses catégories de poids, ce qui a permis au club de se classer 2ème au classement par délégation du tournoi..

Impérial Sanal. Emré a remporté tous ses matchs par ippon et gagne le Tournoi. Il a ainsi indubitablement confirmé les progrès réalisés depuis son entrée à l’INSEP en septembre dernier. Il vainct le représentant Marocain, Medhi El Makhi, par ippon en 1/4 de finale, puis bat le sociétaire de France Police Jérôme Laulan en demi, par ippon également sur ko soto gake. Une fois en finale, il fut opposé à Adrien Pin, de quinze ans son aîné, multi-médaillé au championnat de France 1ère et 2ème divisions et vice-champion de France 1D en titre à Marseille le mois dernier. Emré a fait preuve en finale malgré son jeune âge (champion de France junior en titre et encore junior cette saison)de beaucoup de maturité en dominant son adversaire du début à la fin du combat.

Carrière se ressaisit. Déçu par sa prestation au championnat de France 1D, Renaud Carrière a montré qu’il savait rebondir et l’a fait avec l’art et la manière. Dans la catégorie des -100, il est incontestablement l’auteur d’un beau parcours en mettant quatre ippons, notamment contre le représentant anglais en 1/4 de finale Jack Kelly, mais il s’incline en finale d’un Yuko contre le Vice-Champion de France en titre Alexandre Cheval. C’est une belle performance pour Renaud qui sortait d’un mois d’inactivité sur blessure occasionnée lors d’un de ses combats aux France.

Vernez en bronze. En 66 kg, le parcours de Franck Vernez relève aussi de la performance puisqu’il termine 3ème d’une catégorie particulièrement relevée. Franck s’est incliné après un très beau match contre le futur vainqueur, Hugo Fonghetti, en huitième de finale. Mais il remonte les repêchages alignant les ippons et il finit par s’imposer pour le bronze face au Canadien Alister Ward par waza ari et ippon.

Accessit pour Sammy Tamellin qui termine au pied du podium (5ème). Egalement repêché, il perd son ultime combat pour la place de 3ème contre l’Anglais Jan Gosiewski, par immobilisation.