Qui peut s’aligner sur Nice Judo en termes de résultats lors de ce championnat (chez les masculins)? Personne, et moins encore en PACA.  Nice Judo a aligné 7 athlètes ce week-end et en a fait monter cinq sur le podium (sans compter la place de 5 de Joan Cabot). À l’instar du Championnat de France par équipes juniors en janvier dernier, les garçons de Nice Judo, et leurs coachs, ont fait briller le club. Résumé et résultats:

Jour 1:

Chez les -55, c’est Vincent Patricot qui a lancé les hostilités en décrochant le bronze. Après s’être incliné en huitième de finale contre Karim Saidoun, sociétaire de l’AS Mantes Judo, il a remonté les repêchages sans coup férir en éliminant successivement du championnat Naim Bendib de Givors, Kriss Drouet du Dojo Nantais, Reda Seddouki du Flam 91 en finale de repêchage et enfin Jérémie Delebarre du JSA Judo en place de trois.

Second représentant de Nice Judo lors de la première journée, Sacha Flament était aligné chez les -66. Junior 1ère année seulement, et en pleine progression, Sacha Flament n’a pas déçu; on l’attendait et on l’a trouvé: un véritable festival d’ippons issus de techniques d’école tout au long de ce championnat (contre Axel Berthelot du ASS Judo Loiret, Daikii Bouba du JCA Argenteuil, Hugo Ribac de l’AJA Paris XX, Steeve Leduc du Flam 91) jusqu’en finale où il fut opposé puis défait par un François Persehais (SGS) qui a fait valoir sa maturité sur le jeune Sacha… Mais la victoire fut acquise tout juste pour la sociétaire de SGS puisque la différence s’est faite d’un yuko seulement. Sacha FLAMENT est Vice-Champion de France Junior alors qu’il n’est que junior 1. Chapeau bas.

Malheureusement pour Joan Cabot, également chez les -66, ce ne fut pas un championnat à la hauteur de ses espérances, mais il s’est néanmoins soldé par une place de 5; un résultat en grande partie dû au fait qu’il a été malade toute la semaine précédente. Il perd son deuxième tour, est repêché, remonte les repêchages jusqu’à la petite finale. Malheureusement il s’est incliné face à Steeve Leduc envoyé en place de 3 par Sacha Flament.

En -73, Antonin Blandin confirme sa très bonne progression cette saison en décrochant l’argent. Antonin bat tour à tour Cédric Do (LOF AJ 54), Eliott Monin (Auxerrois AMS), Turmunkh Dorjgotov (JC La Madeleine), Mathis Labrouche (Entente Rocheloise), Damien Santelia (ASS Judo Loiret). Arrivé en finale, il s’incline devant Lucas Otmane (OJN) d’une pénalité. Antonin Blandin est Vice-Champion de France.

Deux titres de Vice-Champions de France et une médaille de bronze au terme du premier jour auraient pu suffire au bonheur des entraîneurs mais c’était sans compter sur les garçons des catégories de poids supérieures, à savoir Pape Doudou N’Diaye en -81 (5ème au championnat de France séniors 1ère division), et Emre Sanal (Champion de France Junior 2013)…

Jour 2:

Tout d’abord la deuxième journée a commencé de la plus exceptionnelle des manières puisque le petit jeune de service, encore cadet, Saba Chachua, combattant dans la catégorie dite « reine » du judo, a gagné ses deux premiers combats assez facilement, laissant présager de belles surprises. Mais il s’est incliné en quart de finale puis en repêchages. Beau résultat tout de même quand on est encore cadet et que l’on joue pour la première fois dans la même cour qu’un Emre Sanal ou un Messie Katanga… Saba Chachua se classe 9ème de la compétition.

Dans la même catégorie, Emre Sanal avance dans le tableau à grande vitesse enchaînant les ippons. Malheureusement il s’est blessé en début de championnat et, cédant à une douleur toujours plus forte, a finalement dû déclarer forfait en finale contre Messie Kantaga. Emre rend donc son titre mais il a une bonne raison. Et il demeure quand même Vice-Champion de France Junior.

Last but not least… Pape Doudou N’Diaye, le point d’orgue de ce championnat pour Nice Judo, confirme son exceptionnelle ascension cette saison après une place de 5ème aux 1ères divisions séniors alors qu’il n’est encore que junior et la consacre, cette saison, par un titre de Champion de France. Comme le souligne un des journalistes de l’Esprit du Judo, il a « littéralement découpé tout le monde ». À aucun moment il n’a été inquiété et gagne son titre en finale contre Armann Khalatian d’un koshi-guruma victorieux. Pape Doudou N’Diaye est Champion de France Junior chez les -81.

Au regard de leurs résultats cette saison et tout particulièrement lors de ce Championnat, il est à noter que Sacha Flament, Pape Doudou N’Diaye et Emre Sanal sont sélectionnés pour la Coupe D’Europe de Saint Pétersbourg en Russie du 18 au 23 avril 2014!

Michel Carrière, directeur technique de Nice Judo: « Ce Championnat de France junior est très certainement à marquer d’une pierre blanche pour nos athlètes d’une part, et pour le club aussi. D’aucuns ont d’ailleurs dit que c’était une performance inégalée en France. En tous cas, je suis extrêmement fier de nos judokas qui ont montré du très beau judo et une vraie volonté à aller chercher le titre! »

  • Pape Doudou N’Diaye Champion de France en -81
  • Sacha Flament Vice-Champion de France en -66
  • Antonin Blandin Vice-Champion de France en -73
  • Emre Sanal Vice-Champion de France en +100
  • Vincent Patricot médaillé de bronze en -55
  • Joan Cabot 5ème en -66
  • Saba Chachua 9ème en +100