Dimanche 21 février 2015, nos juniors et séniors sont allés chercher la qualification pour la finale du Championnat de France 1ère division et rejoindre ainsi Renaud Carrière, qui du fait de sa belle place de 5ème en 2014, est directement retenu pour la prochaine édition. Ils ne sont pas revenus bredouilles, loin s’en faut….

Résultats:

  • Sacha FLAMENT 2ème en -66 (alors qu’il n’est que junior)
  • Joan CABOT 5ème (junior)
  • Maxime FLAMENT 1er en -73
  • Pape Doudou N’DIAYE 1er en -81
  • Emre SANAL 2ème en +100
  • Guerman ANDREEV 3ème en +100 (alors qu’il n’est que junior 1)

demi-finale-senior-fos3Seul junior sur un podium de séniors en -66, Sacha a su faire preuve d’une belle lucidité tout au long de ce championnat; il a éliminé ses adversaires les uns après les autres jusqu’à la finale où il a affronté Robin Corrado qui a eu raison de lui sur un contre  (uchi mata sukashi). Une très belle compétition qui le qualifie ainsi directement pour les France, mais aussi pour Joan CABOT qui, s’il se classe 5ème et n’est donc pas qualifié cette fois, n’a pas démérité et espère bien réparer l’erreur à la prochaine occasion.

Maxime FLAMENT, chez les -73, rejoint rapidement son frère parmi les qualifiés, en remportant le championnat. Il a fait une très belle prestation technique et tactique sur tous ses combats et cerise sur le gâteau, a clos sa compétition en remportant la finale… en 15 secondes!

demi-finale-senior-fos4En -81, Pape Doudou N’DIAYE est à la hauteur de ses précédents résultats et d’un judo en pleine progression. Tout en maîtrise, il se hisse sur la première marche du podium. Épatant de dynamisme et de maîtrise technique.

demi-finale-senior-fos1Dans la catégorie dite « reine », deux représentants de Nice Judo pouvaient prétendre au podium et c’est très exactement ce qu’il s’est produit. Après un premier combat durant lequel Emre était très à l’aise et qu’il a emporté sur un o-uchi gari absolument parfait, il a davantage souffert sur le reste de la compétition. Malgré tout, ce n’est qu’en finale qu’il s’incline sur pénalités contre le sociétaire de La Ciotat. Quant à Guerman, ce jeune athlète laisse promettre de belles choses du haut de ses… 17 ans. Des combats gagnés grâce à un physique remarquable; avec davantage de travail technique, il devrait pouvoir prétendre à d’excellents résultats dans les années à venir.